La micro-entreprise est une entreprise individuelle destinée aux petites structures comme l’auto entrepreneur et micro entrepreneur avec une activité plafonnée et un fonctionnement simplifié. 

1. Déclaration du début d’activité

Pour que les institutions sociales et fiscales soient informés de votre projet, vous devez effectuer une déclaration auprès de l’administration. Les informations que vous devez transmettre sont :

  • l’identité
  • l’adresse de correspondance et/ou professionnelle
  • le type d’activité
  • le choix du régime fiscal et social

2. Choix de la domiciliation

Autre étape essentielle de tout projet de création d’entreprise : trouver un lieu pour exercer son activité. Cela peut être à domicile, dans ce cas, vous travaillez chez vous. Le risque étant que votre vie professionnelle et votre vie privée soit floutée.

Vous pouvez également recourir à une société de domiciliation. Agaburo vous propose la domiciliation d’entreprise à un prix mensuel attractif. Service très avantageux puisque basé au 68 bis Boulevard Péreire dans le 17 ème arrondissement de Paris, Agaburo vous garantie une image sérieuse et un gain en crédibilité. En effet, il s’agit de l’adresse administrative et fiscale à laquelle tous les courriers seront envoyés. 

Dans tous les cas, sachez qu’un changement d’adresse pour une micro-entreprise est une démarche gratuite.

3. Obligations de formation

Pour les activités artisanales ou artisano-commerciales, un Stage de Préparation à l’Installation (SPI) est recommandé. Avec un contenu varié, l’entrepreneur sera initié à la gestion d’entreprise. Cette formation va permettre à l’entrepreneur d’avoir un socle de connaissance solide en abordant aussi bien les modèles de développement d’une société ainsi que des connaissances au niveau juridique et comptable. 

4. Choix de l’assurance professionnelle

Afin de couvrir les risques liés à votre activité, protéger vos biens, vous prémunir contre les dommages d’autrui ainsi que de votre propre personne et vos revenus, il est obligatoire de souscrire à une assurance professionnelle.

Cependant le caractère obligatoire dépend de l’activité de votre micro-entreprise. Par exemple, pour les artisans, l’assurance professionnelle est obligatoire. Elle va permettre de couvrir les dommages que votre micro-entreprise est susceptible de causer sur autrui.

5. Respect des obligations comptables

Votre micro-entreprise doit disposer d’un compte en banque distinct du compte personnel. Quant à la comptabilité, elle est très allégée pour une micro-entreprise. 

L’entrepreneur doit simplement : 

  • Tenir un livre-journal des recettes
  • Tenir un registre des achats (en fonction de son activité)

 

Le lieu qui fait le lien

venenatis Phasellus Aliquam eleifend sit massa facilisis ut